On peut être intelligent seul?

La dynamique de l’opposition créative est primordiale à l’évolution de l’ego. En effet, sans opposition créative, il ne peut y avoir d’interaction suffisamment dynamique pour que les parties puissent faire éclater les formes qui les séparent et se libérer, donc de commencer à évoluer.

L’échange psychologique appartient à la conscience involutive de la même manière que l’opposition créative est du ressort de la conscience évolutive. La condition préalable est une déconnexion volontaire de la personne avec les forces involutives afin de lui permettre ce genre d’exercice créatif.

Plus l’individu est informé et plus il avance dans son affranchissement, plus il est apte à vivre ce genre d’expérience. Ceux qui ont connu Bernard de Montréal de près, nonobstant leur cheminement personnel, savent à quel point ce genre d’opposition créative peut bénéficier à l’individu qui y participe.

Dans ses contacts directs, Bernard ne faisait uniquement qu’opposer l’ego de façon créative pour qu’il puisse voir la réalité d’une autre façon. D’ailleurs, il maintenait constamment cette pression créative pour que les individus qui étaient en contact avec lui puissent en bénéficier, consciemment ou non.

Cependant, pour qu’il puisse en profiter pleinement et « métaconsciemment », ce genre d’exercice demande que l’ego soit suffisamment ajusté, c'est-à-dire qu’il puisse dans l’instantanéité de l’action créative être suffisamment en conscience du jeu des forces en lui. Il ne peut par attitude psychologique, c'est-à-dire par vœux pieux réaliser dans son action ce genre d’interface créative. La réalité de sa situation involutive le rattrapera assez rapidement pour qu’il puisse réaliser qu’il a besoin d’un plus grand ajustement.

C’est à ce moment que l’ego plus ou moins ajusté écope. En ce sens qu’il ne peut, lorsque vient l’heure de vérité, soutenir l’énergie en contenant la réaction compulsive de la programmation qui a toujours son mot à dire.

La contenance de cette énergie et son utilisation volontaire, qui est propre à la métaconscience, est absolument nécessaire pour que se manifeste ce genre d’opposition créative.

Sans cette prérogative, l’ego fera toujours face à la résistance créée par la programmation qui elle, n’a comme référence que la division ou l’union dans la forme. Tout ceci est accepté et même soutenu sous l’œil bienveillant du voile de l’angle mort involutif de l’ego.

C’est à travers cette expérience que l’être humain réalisera qu’il est totalement et absolument indivisible des autres êtres humains et s’ajustera ainsi à la réalité systémique de son indivisibilité.

Encore une fois,  c’est l’ego lui-même qui à travers la prise de conscience de son indivisibilité, sera en mesure de se libérer et ainsi commencer à affranchir l’homme des forces surhumaines qui le dominent. C'est à partir d’une telle convergence, qu'il pourra interagir avec les autres et commencer à profiter de cette opposition créative.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site